LA PROGRAMMATION DES ACTIONS ET DES TRAVAUX

Le programme pluriannuel d’intervention (PPI) du bassin constitue la programmation des actions et des travaux du bassin Réunion que le Comité de l’eau et de la biodiversité a confiée à l’Office de l’eau Réunion : le PPI permet à l’Office de l’eau d’assurer ses missions statutaires.

Son élaboration suit les orientations fondamentales du schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux, en contribuant aux actions du programme de mesures qui y est adossé, ainsi qu’à celles des programmes opérationnels des aménageurs œuvrant dans le domaine de l’eau, à La Réunion.

 

Les enjeux pris en compte dans le PPI ont été identifiés en concertation avec les instances de bassin et les différents acteurs, en leur qualité de cofinanceurs, le cas échéant, et également d’opérateurs agissant pour le développement durable des territoires dans le domaine de l’eau et des milieux aquatiques.

Pour le cycle 2022-2027 du PPI, 27,5 millions d’euros sont dédiés aux actions sous maîtrise d’ouvrage de l’Office de l’eau et à ses partenariats ; environ 5 millions d’euros sont prévus pour la construction du futur siège de l’Office. 45 millions d’euros se destinent à l’aide financière aux porteurs de projet.

Le cadre d’intervention des aides financières s’ajuste, autant que possible, à la capacité d’autofinancement des opérateurs et aux autres cofinancements dédiés au développement du territoire de La Réunion.

PPI-2022-2027

Le PPI 2022-2027 vise à répondre à trois priorités :

  • L’appropriation des enjeux de l'eau par les opérateurs et les usagers ;
  • La préservation de la ressource en eau et des milieux aquatiques ;
  • Le développement des services publics de l’eau et de l’assainissement.

Répartition stratégique du PPI 2022-2027

La maîtrise d’ouvrage de l’Office s’oriente principalement vers les actions de reconquête et de préservation de la biodiversité aquatique, et d’appropriation des enjeux de l'eau par les opérateurs et les usagers.

Les objectifs visés par les aides financières s’inscrivent dans le cadre général d’un équilibre optimisé entre usages et protection de la ressource en eau et des écosystèmes aquatiques.